Subject: Newsletter Système Corps-Miroir de Guérison - mai 2016

NEWSLETTER
Mai 2016
Le Système Corps
-Miroir
Atelier de la Vue

de Martin Brofman

http://new.healer.ch
Visualisez cet e-mail en ligne s'il ne s'affiche pas correctement.

If you prefer to receive the English version, say it at magali@papillons-guerisseurs.fr

Ce mois ci, nous avons choisi de vous parler du passage dans le Chakra du Coeur
 «   L’amour est ce qui reste quand il n’y a pas de jugement d’un autre comme étant moins que toi, et aucune attente,  aucun moyen par lequel un autre doit changer avant qu’il ne puisse être aimé. 
L'amour est sans condition. 
Il est inconditionnel.
 L'amour est une sensation de non-séparation, d'unité. »

  Martin Brofman
Méditation « Tu es guérisseur »
Copyright © Martin Brofman 1980
Les actualités
Salons
salon Votre Nature à Lyon Eurexpo du 13 au 16 mai, c'est ce WE !

Nous sommes au stand V20, "Corps-Miroir Guérison", dans l'espace Santé/Yoga.

 Nous présentons la méthode, les stages et donnons des guérisons sur le salon.

Nous offrons un stage de WE.

Et Annick Brofman donne deux conférences :
* Samedi à 17h : Nous sommes tous guérisseurs
* Dimanche à 15h :
l'Abondance et le Chakra de la Gorge

Liste des exposants, programme des conférences, informations pratiques :
http://www.vivez-nature.com/-votre-nature-lyon-2016-.html

Venez nombreux visiter le salon ce WE. Ci dessous une invitation que vous pouvez imprimer
Conférence à LYON
avec Annick Brofman

Si vous voulez découvrir la méthode Corps-Miroir, si vous vous posez des questions, venez assister à la conférence "Nous sommes tous guérisseurs"le 3 Juin 2016 à 19 h, à la librairie Shamballa à LYON 3è.
Réservation : 04 78 54 19 38
Boutique

Rendez vous sur http://new.healer.ch
Vous y trouverez l'ensemble des articles, vidéos, et dans la boutique les livres, posters, CD, méditations à télécharger, ....
Les stages et séminaires du mois
Les stages et séminaires suivants
Intensif Niveau 1 Champex (Suisse) Du 06/07/16 Au 10/07/16 Annick Brofman
Intensif Niveau 1 Nice Du 17/08/16 Au 21/08/16 Annick Brofman
Intensif Niveau 2 Nice Du 24/08/16 Au 28/08/16 Annick Brofman
Stage de Week-End Lyon Du 10/09/16 Au 11/09/16 Annick Brofman
Intensif Niveau 1 Champex (Suisse) Du 14/09/16 Au 18/09/16 Philippe Hannetelle
Atelier de la Vue Paris Du 24/09/16 Au 25/09/16 Annick Brofman

Tous les lieux, toutes les dates sur :
http://new.healer.ch

Quand vous aimez quelqu'un et que vous êtes en colère contre eux, il est facile de revenir dans votre cœur. Cela peut prendre un jour ou une heure ou quelques minutes ou une seconde parce que, avec vos proches, votre force de motivation est l'amour, votre chakra du cœur est votre maison avec eux.
 
Pensez à la personne que vous aimez le plus, peut être est-ce votre enfant, votre frère, votre sœur, votre mère ou votre père.
 
Ceux avec qui peu importe pour qui ils votent, ce qu'ils mangent, ce qu'ils font. Vous les aimez tout simplement, sans condition.
 
Faire de votre chakra du cœur votre maison avec l'humanité,  c’est ça l'idée.
 
Plus vous aimez les gens, plus vous aimez de gens de la même façon que vous aimez ce membre spécial de votre famille, plus c’est facile de revenir dans votre coeur, parce que l'amour devient votre force de motivation avec l’humanité.
 
Faite de tout le monde et de chacun cet être spécial.
Chaque enfant est votre enfant.
Chaque soeur devient votre sœur.
Chaque frère devient votre frère.
Chaque mère est votre maman.
Chaque père est votre papa.
Chaque adulte devient votre oncle ou votre tante.
Chaque personne âgée est votre grand-mère ou votre grand-père, ou votre drôle de vieil oncle, ou votre vieille tante aimante, votre marraine ou votre parrain.
 
Aimez tous les êtres et chaque être comme un membre proche de votre famille.
Aimez le plus de personnes que vous pouvez.
Aimer les gens autant que vous le pouvez.
Vous pouvez aimer tout le monde.
Vous pouvez aimer chacun.
 
Souvenez-vous, votre amour est infini.
 
Avec amour

Annick Brofman
L'amour est un sentiment de non-séparation, un sentiment d'unité.

Cette affirmation est devenue très courante dans le monde spirituel, mais un tel amour inconditionnel vécu profondément, je le connais seulement chez des gens qui sont également à l'intérieur très libres d´être eux-mêmes.

Cela commence toujours avec nous-mêmes, de nous aimer et nous accepter comme nous sommes,  et de remplacer le jugement de soi par l´amour de soi.
Si nous vivons la liberté d'être nous-mêmes, alors il est plus facile de nous accepter et d´accepter les autres avec leurs différences et d´aimer inconditionnellement.
Quand nous ouvrons de plus en plus notre cœur, nous apprenons la compassion. Ce n´est pas une compassion passive, c´est plus comme un altruisme empathique qui s´efforce de libérer les autres de leur souffrance. 
Cela requiert un état de vigilance. Dès que vous remarquez que vous êtes retourné dans le jugement, faites quelque chose à l´intérieur pour revenir aussitôt que possible dans votre cœur.


Philippe Hannetelle
L'article du mois
Le Passage, Martin Brofman

Il semble que tout le monde sache que nous sommes entrain de vivre une transformation globale. Comme la conscience planétaire est composé de tous les individus dans la conscience de groupe, nous pouvons regarder ce qui se passe dans une conscience individuelle au cours du processus d'évolution, pour comprendre l'évolution de notre conscience de groupe.
.
Votre conscience a sept chakras, et chacun représente une partie particulière de votre conscience, et un niveau particulier de perception.

Chacun des chakras est comme un objectif photographique à travers lequel vous choisissez d’interpréter les événements du monde extérieur. Vous avez toujours le choix d’interpréter comme bon vous semble ces événements à travers différents filtres: celui de la Sécurité, de la Sensation, de la Liberté ou du Pouvoir, de l’Amour, de l’Expression ou de l’Abondance, de l’Esprit ou de l’Unité.

Lorsque vous regardez à travers un filtre particulier, ou chakra, c’est comme si vous vous trouviez au centre d’une bulle colorée par ce filtre, regardant à travers cette bulle, et que toutes les informations parvenant à votre conscience devaient passer à travers ce filtre, défini par vos motivations à ce moment-là. Vous pourriez ne pas voir pas le monde tel qu’il est, mais plutôt tel que vous êtes. Il peut alors vous sembler que vos perceptions reflètent ce qui est universellement vrai et que toutes les personnes que vous rencontrez puisent leurs motivations dans le même chakra.

Lorsque, à un moment donné, votre souci principal est la sécurité, par exemple, on peut dire que vous observez le monde à travers le chakra rouge. Il semble alors que chaque être est motivé par la sécurité ou qu’il se sent menacé par son absence. Encore une fois, vous ne voyez pas nécessairement le monde tel qu’il est, mais plutôt tel que vous êtes.

Lorsque vos motivations changent, vos filtres changent aussi. Lorsque votre motivation est l’Acceptation, par exemple, les événements du monde extérieur prennent un sens différent de celui qu’ils avaient à travers le filtre du Contrôle.

Toute la journée, vous vous déplacez à travers vos chakras, observant le monde à travers différents filtres, selon votre motivation du moment. Il y a toujours sept programmes diffusés sur votre poste de télévision, sept scénarios apparemment différents, et c’est vous qui choisissez à tout moment quel programme regarder.

On peut dire que l’un des chakras est votre maison. Vous décidez quelle est votre maison en choisissant votre force de motivation première durant cette période de votre vie.

A partir de votre maison, vous visitez les autres chakras, selon vos motivations du moment. Puis, vous retournez à votre «état de conscience fondamental», votre maison. C’est là où réside votre conscience lorsqu’il ne se passe rien dans votre existence qui puisse attirer votre attention sur un autre endroit.

Lorsque vous changez votre force de motivation première dans votre vie, vivant un processus d’évolution , vous déplacez la maison de votre état de conscience. Cela implique toujours un changement correspondant dans vos perceptions. Le passage du chakra du plexus solaire (le chakra jaune) à celui du cœur (le chakra vert), implique toutefois un changement particulièrement important. Pour bon nombre de gens, c’est comme s’il y avait une membrane entre ces deux chakras. Cette membrane correspond, sur le plan physique, au diaphragme.

Lorsque quelqu’un fait le passage à travers la membrane entre le chakra jaune et le chakra vert, cette personne traverse les changements perceptuels qui sont nécessaires pour des perceptions plus claire de l’amour.

Lorsqu’un individu décide de traverser cette membrane, il faut un certain temps pour que toutes ses perceptions s’alignent avec sa décision d’évoluer. Durant cette période, il reconnaît de plus en plus les nouvelles priorités qui fondent ses décisions. Il continue aussi à réagir aux circonstances de sa vie qui ont été stimulées par ses décisions profondes.

Un individu qui a vécu sous l’aspect du contrôle, qui continue à le faire après avoir pris la décision d’évoluer vers l’acceptation et qui passe du chakra jaune au chakra vert, pourra éprouver certaines difficultés. Les événements de sa vie lui sembleront de plus en plus hors de son contrôle. Il aura l’impression que le monde approche de sa fin, jusqu’à ce qu’il abandonne tout contrôle et s’ouvre à l’acceptation.

Parfois, pour stimuler l’ouverture à l’acceptation, il peut il y avoir un choc qui oblige la personne à lâcher prise.

Plus tard, contemplant la vie avec ce nouveau point de vue d’Acceptation et de Liberté, la personne peut se rendre compte que ses difficultés n’étaient que la conséquence de la force qu’elle mettait à contrôler. Elle s’aperçoit alors que, de cette façon, elle a créé son propre malaise et sa propre souffrance. Elle sera en mesure de se voir elle-même (telle qu’elle avait été) avec compassion et elle ne ressentira plus le besoin de justifier une manière d’être qui ne fonctionnait pas pour elle et qui d’ailleurs n’existe plus.

En ce qui concerne les cas d’un passage extrêmement difficile, la personne peut avoir l’impression qu’elle en train de mourir, que c’est la fin du monde. Même si ce sentiment est réel, il n’y a dans ce cas aucun danger de mort. Il s’agit simplement d’un processus perceptuel qui se déroule dans la conscience.

A travers la vieille bulle, le vieux filtre, il y avait certaines perceptions avec lesquelles la personne s’était identifiée. Ainsi, elle pouvait dire: «Ça, c’est moi. Je me définis avec ces perceptions, mais je veux qu’elles prennent un autre sens.»

Avec ce désir de changer, la personne commence à sortir d’une réalité pour aller vers une autre. Elle atteint la membrane qui sépare les deux bulles, à l’endroit où les choses n’ont plus de sens avec l’ancienne vision des choses et où elles n’ont pas encore de sens avec la nouvelle. Durant ce bref laps de temps, au cours de la traversée du champ énergétique que nous percevons comme la membrane qui sépare les deux bulles, la personne peut avoir des perceptions de chaos et de confusion, jusqu’à ce qu’elle commence à entrer dans la nouvelle bulle.

Ce faisant, de nouvelles perceptions émergent de la nouvelle réalité. Les choses commencent à avoir un sens, mais d’une manière différente. Au fur et à mesure que la personne s’avance dans la nouvelle bulle, le processus se poursuit et elle est capable de se définir à l’aune de ses nouvelles perceptions et de ressentir le processus comme une renaissance.

Ces processus de passage peuvent maintenant également être observés dans la conscience collective planétaire, laquelle est constituée des consciences de tous les êtres humains de la planète. On peut considérer que cette conscience collective a aussi des chakras, à l’image de toute autre conscience, et qu’elle poursuit son évolution, comme le fait n’importe quelle autre conscience.

Cette conscience collective passe environ deux mille ans dans chaque chakra et les événements mondiaux reflètent le chakra dans lequel se trouve la conscience collective.
Pendant deux mille ans, nous avons vécu dans l’ère du Poisson, l’ère du plexus solaire ou chakra jaune. Les événements dans le monde étaient orientés vers le pouvoir et le contrôle, chaque pays n’étant concerné que par ses propres problèmes et ses propres intérêts. Cet état de choses a entraîné des guerres d’une dimension inconnue jusque-là. Nous avons développé suffisamment de puissance pour nous détruire nous-mêmes à plusieurs reprises.

Lorsque l’Être connu sous le nom de Jésus est venu sur terre il y a deux mille ans, il représentait l’aspect du cœur ou chakra vert, ce qui à l’époque n’était pas du tout commun. En regardant autour de lui, il a vu des manifestations évidentes de troubles du chakra jaune. La lèpre (une maladie de la peau qui défigure) était très répandue. Les symptômes – les malades cachaient leur visage – impliquaient une culpabilité créant l’état physique et il est donc facile de comprendre le désir de Jésus de libérer l’humanité de ce fardeau inutile qu’elle s’était elle-même imposé.

Aujourd’hui, nous sommes entrés dans ce que certains appellent l’ère du Verseau, l’ère du chakra du cœur, du chakra vert, et les maladies qui nous frappent nous obligent à porter notre attention sur les perceptions du chakra vert. Par exemple, nous avons créé le sida – une maladie typique de notre époque. Alors que la communauté médicale continue à chercher des solutions au niveau physique pour en finir avec ce fléau, la communauté alternative a enregistré quelques succès dans la guérison de cette maladie en changeant les perceptions de l’amour des individus.

Les nations deviennent aujourd’hui davantage concernées par une conscience globale et par le rôle que doit jouer notre communauté globale. Nous sommes aujourd’hui obligés de regarder au-delà des frontières nationales et les traumatismes issus des crimes passés nous ont poussés à agir différemment. Des événements politiques récents dans le monde ont démontré les effets de cette évolution sur la conscience globale.

Nous avons été obligés de penser de plus en plus au-delà des frontières individuelles et des intérêts individuels, car nous avons vu véritablement à quel point ce qui se passe à l'intérieur d'un pays lui-même affecte la communauté globale. Certaines parties du monde ont fait l'évolution, comme en témoigne la création de l'Union européenne. D'autres parties du monde sont encore en cours de processus, comme en témoigne ce qui a été appelé le printemps arabe et le mouvement " Occupation de Wall Street", avec des individus exprimant et démontrant leur mécontentement de se sentir contrôlé par des intérêts autocratiques qui n'ont pas représenté les intérêts du groupe et des individus dans la conscience de groupe.

Certains n’ont pas encore effectué cette transition. Leurs perceptions ont introduit des images de catastrophes globales dans leurs esprits, mais ces catastrophes peuvent être vues comme des événements destinés à favoriser encore davantage la conscience d’une communauté globale, s’il est impossible d’y arriver par des moyens plus doux.

Ces perceptions peuvent également être perçues comme les effets naturels d’une vision des choses à travers le filtre du chakra jaune et, bien sûr, elles céderont la place à de nouvelles perceptions d’une conscience globale et de la nécessité de prendre soin les uns des autres afin que nos propres besoins soient satisfaits, lorsqu’on les envisage du point de vue plus évolué du chakra vert

Étant donné que ce processus se déroule à un niveau global, cela se passe pour de plus en plus d’individus à l’intérieur de cette conscience de groupe. De plus en plus d’individus font ce passage du chakra jaune au chakra vert. Plus il y a d’individus qui effectuent ce passage et plus les effets en sont puissants, à un rythme accéléré, sur l’ensemble de la conscience collective jusqu’à ce que nous soyons capables de fonctionner efficacement en tant que communauté globale dont tous les membres ont trouvé le moyen de vivre ensemble de manière harmonieuse. Alors, la guérison aura été accomplie et la conscience globale fonctionnera plus comme une famille globale, ayant évoluée jusqu’à un nouveau niveau.

L’évolution est inévitable

© 2013 Martin Brofman
Et pour finir, un peu de musique ...


Brofman Foundation, 3, Place de la Riponne, Lausanne, CH-1005, Switzerland

You may unsubscribe or change your contact details at any time.