Subject: Lettre d'information Fondation Brofman - Mars 2018 - Les Auras

Visualisez cet e-mail en ligne s'il ne s'affiche pas correctement.
If you prefer to receive the English version, please contact angel@healer.ch
Like

Vous êtes déterminés – confiants dans vos nouvelles décisions.

Ce mois-ci nous vous invitons à irradier cette détermination et cette confiance autour de vous.

Sentez vous centré,
au centre de cet espace confiant et sûr.

Sentez vous briller.

Laissez votre Aura s’étendre et irradier tout autour

 changeant  votre environnement d’une manière positive.


Corps d'énergie
La conscience ne réside pas seulement dans le cerveau, mais également dans tout le corps. C’est ainsi qu’à travers votre conscience, vous êtes en contact avec toutes les parties de votre corps. En réalité, votre conscience s’étend au-delà de votre corps, généralement jusqu’à une distance de 1 à 2 mètres (certains disent jusqu’à l’infini) dans toutes les directions.

Cette caractéristique de votre conscience – et donc de votre corps énergétique – est appelée l’aura.

Les parties périphériques de l’aura sont très subtiles et au fur et à mesure que l’on s’approche du corps physique, l’énergie devient de plus en plus dense. Nous pouvons voir que l’aura est composée de différentes densités d’énergie qui correspondent aux niveaux d’énergie émanant des différents corps – physique, émotionnel, mental, astral, éthérique, bouddhique et causal – qui s’interpénètrent les uns les autres et qui occupent le même espace à des vitesses vibratoires différentes.

Étant donné que la densité de l’énergie s’accroît au fur et à mesure que l’on se rapproche de ce que nous appelons le corps physique, nous pouvons choisir de voir le corps physique comme la forme suivante d’énergie plus dense.

En raison de notre vision matérialiste des choses, nous en sommes venus à nous considérer comme une structure biologique, mais si nous examinons de plus près les éléments constitutifs de la matière, nous découvrons que l’être humain est également une structure énergétique.

La plus petite unité biologique, la cellule, est composée de molécules, lesquelles sont composées d’atomes (ou ions). Ces derniers sont composés de particules (neutrons, protons, électrons) qui sont elles-mêmes composées de particules plus petites (quarks, neutrinos, gluons, etc.), lesquelles, à leur tour, sont composées de petits trous noirs et de petits trous blancs qui sont chacun chargés positivement ou négativement.

La structure de ces trous noirs et de ces trous blancs – l’énergie – sont les plus petites de ce que l’on appelle particules dans l’univers physique. Les structures de ces structures constituent des particules plus grandes et les structures de ces dernières constituent les atomes. Des structures d’atomes forment les molécules et des structures de molécules forment les cellules. Des structures de cellules forment les tissus, et des structures de tissus forment les organes. Enfin, des structures d’organes forment l’organisme.

Nous pouvons donc affirmer que l’organisme tout entier n’est composé que de minuscules trous noirs et blancs agencés d’une manière particulière. Il s’agit uniquement d’énergie.

Dans l’espace, à bord d’une fusée, nous pouvons voir la terre qui se déplace autour du soleil, tout comme un électron se déplace autour d’un noyau. Nous pouvons considérer que la structure du système solaire et celle de l’atome sont similaires – la galaxie tenant lieu de molécule. Nous pouvons observer d’autres galaxies, d’autres molécules, en tant que partie d’une structure plus grande et ainsi de suite.

Ce que nous pouvons voir également dans l’espace, ce sont des trous noirs et des trous blancs (les quasars). Nous découvrons les mêmes phénomènes «là-haut» et «ici-bas». À partir d’une perspective particulière, nous avons décidé de qualifier de «physique» ce que nous observons, mais nous pourrions tout aussi bien considérer ces phénomènes comme étant uniquement énergétiques et cela peut nous être utile. Ce faisant, nous ne sommes plus limités par les «lois» physiques.

Nous sommes capables de créer la guérison, de créer des effets qui défient en apparence les «lois» physiques et ce, parce que le comportement de l’énergie est différent de celui de la structure physique. L’énergie obéit à des «lois» différentes.

Lorsque nous considérons la structure physique simplement comme une forme plus dense d’énergie par rapport à l’aura qui l’entoure, nous pouvons alors nous considérer nous-mêmes comme un système énergétique composé de différentes densités d’énergie.

Chez un individu en bonne santé, équilibré, l’écoulement de l’énergie est harmonieux. Sa conscience est en mesure de réagir de manière appropriée à toutes les situations auxquelles il est confronté. Lorsqu’un individu prend une décision qui bloque le flux de cette énergie et si le blocage est suffisamment intense, il en résultera un symptôme sur le plan physique.

CONSCIENCE – CHAMP ÉNERGÉTIQUE – CORPS PHYSIQUE – DÉCISION – BLOCAGE – SYMPTÔME

Ainsi, nous pouvons dire que tous les symptômes sont le reflet d’une énergie bloquée. Lorsque nous libérons l’énergie, en prenant une autre décision ou en participant à une guérison, et donc en rééquilibrant le champ énergétique, nous pouvons alors nous débarrasser du symptôme.

En examinant notre modèle de la conscience, du champ énergétique et du corps physique, nous pouvons percevoir le corps comme le produit final d’un processus qui commence avec notre conscience et qui passe par notre champ énergétique. Lorsque nous inversons la décision qui a bloqué le flux énergétique, le champ énergétique retrouve son équilibre, le symptôme disparaît, dans la mesure même de ce que nous nous autorisons à croire possible.

« Tout peut être guéri » Martin Brofman éditions Dangles
Le Symptôme du mois : La Bronchite
La bronchite est une toux, une inflammation des muqueuses des bronches, les voies aériennes qui transportent l'air de la trachée dans les poumons. Les poumons sont associés au chakra du cœur, et l'élément air, donc la relation d'une personne avec l'air reflète sa relation avec l'amour. La personne repousse l'air, repoussant l’amour, en colère contre quelqu'un proche de son cœur.
Aura et transformation 
Voir les auras n’est pas réservé à des personnes spéciales, nous en avons tous la capacité. En fait, nous sommes nés en voyant les auras.
Si vous avez déjà tenu un bébé dans vos bras, vous avez sans doute constaté à quel point il regardait autour de votre visage plutôt que dans vos yeux. Les bébés regardent autour d’eux et sourient ou grimacent à des choses que nous ne voyons pas.
Les enfants voie
nt les auras jusqu’à ce que cette perception s’estompe puis disparaisse parce qu’elle n’est pas encouragée par notre société.
Quelquefois elle est découragée – si un enfant parle de ce qu’il voit à des adultes qui ne comprennent pas de quoi il parle et perçoivent cela comme un problème, alors l’enfant pense qu’il a un problème et se coupe de cette perception.
Quelquefois l’enfant continue à voir les auras des gens et comme il n’en parle pas, il présume que tout le monde les voit – il n’a pas de mots pour décrire cette lueur qui semble émanée des gens – peut-être qu’à un moment donné dans sa vie il rencontre des personnes qui en parlent et grâce à qui il comprendra ce qu’il voit.
C’est ce qui s’est passé pour moi. J’ai réalisé que j’étais la seule à voir les auras dans mon groupe d’amies lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la spiritualité à l’âge de 20 ans.

Vous êtes une conscience à l’intérieur de votre véhicule, votre corps physique et votre conscience remplit votre corps tout entier. Elle ne se limite pas à l’intérieur du corps, elle s’étend au-delà. C’est cet aspect de votre conscience qui s’étend au-delà du corps physique que l’on appelle l’aura.

Votre conscience est énergie, de l’énergie qui brille. Vous pouvez prendre conscience de cette énergie et la sentir irradier tout autour de vous.

Lorsque j’ai emménagé dans mon nouvel appartement il y a plus de trois ans, j’adorais cet appartement mais n’aimais pas du coup le quartier dans lequel il se situe. Je le trouvais sale – une maison abandonnée de l’autre côté de la rue – plusieurs jardins abandonnés – des enfants apeurés par mon petit bichon, Jam etc.
J’ai décidé de consciemment laisser mon aura irradier de l’amour et de la lumière tout autour.
Au bout de quelques mois, un jardin a été nettoyé, des légumes plantés – puis un deuxième – puis un troisième. La maison abandonnée a été arrangée, son jardin nettoyé. Je n’ai plus rencontré d’enfant apeuré par mon chien.

Vous pouvez affecter votre environnement d’une manière positive au lieu de laisser votre environnement vous affecter.
Avec amour

Annick
Ressentir les auras
Tu peux te sentir d´une certaine manière dans ta conscience et tu t´asseois à côté de quelqu'un, quelque chose commence à se passer, tu te sens différent et, au fur et à mesure que tu t´éloignes, ce sentiment différent disparaît.

Nous sommes capables de faire l´expérience l´un de l´autre de différentes manières comme cela. Tu peux voir l'aura et tu peux aussi la sentir. Nous sommes chacun un système énergétique.

La première fois que j'ai commencé à faire l´expérience des auras, je marchais dans la rue, je me sentais bien, le matin d'une journée ensoleillée, les rues étaient désertes, et quelqu'un venait de l'autre direction. Alors que nous nous approchions l´un de        l´autre, je commençais à me sentir triste, sans raison, et cette personne passa et le sentiment de tristesse disparut. C'était étrange.

Nous avons la capacité d'empathie, de ressentir ce que ressent une autre personne, quand nous sommes dans un certain espace dans notre conscience.

Si je regarde un groupe de personnes, par exemple, je vois deux personnes assises l'une à côté de l'autre. Une personne est claire et nette et l'autre, on dirait qu'elle est derrière un petit voile. Pourquoi donc? Elles sont à la même distance, donc cela n'a rien à voir avec la distance. Ce que j'ai appris, c'est que la personne qui est brillante et claire, est plus présente et l'autre, derrière le voile, elle est en ce moment, peut-être perdue dans ses pensées.

Nous travaillons avec l'idée de sept auras différentes, elles donnent sept types différents d'informations. Un, par exemple, est le niveau de l'évolution spirituelle, un autre est l'état de santé du corps physique, un autre concerne ce à quoi la personne est confrontée émotionnellement à ce moment-là. Tu ne sais pas ce que tu regardes, tout ce que tu sais, c'est que tu vois quelque chose et en voyant ce quelque chose, tu dois découvrir ce que cela signifie pour toi. Si quelqu'un dit "Je t'aime", cela ne veut pas dire la même chose si la personne est verte, jaune ou orange, par exemple.

Tu as besoin d´expérimenter et apprendre. Pour moi, afin de voir les auras, je dois mettre moins d'attention sur les pensées. Donc, si tu mets ton attention sur ton champ visuel, tu dois retirer ton attention de tes pensées, ton mental se calme et tu vas dans en état alpha. Tu as seulement besoin d'être accoutumé au phénomène que tu vis et de voir ce que cela signifie pour toi ce que tu es en train de voir.

Un livre que je peux recommander:
" Visions d'auras: Introduction à la photographie des auras "
par Johannes Fisslinger

Philippe
Lire l'aura
Dans mon enfance, j'aimais jouer en regardant le monde, perdue dans mes rêves et en observant les jeux de couleurs et de lumière autour des choses et des gens. À l'époque, je ne savais pas que cela s'appellait l´aura. Puis il y a eu un moment où je me suis séparée de cette perception parce que j'ai reçu une éducation athée et scientifique. Donc, tout cela était de la folie et n'existait pas. Ce n'est qu'à l'âge de 28 ans que j'ai pu revivre cette merveilleuse approche lors de mon premier séminaire de guérison.
Après cela, j'ai joué avec comme dans mon enfance. Dans les moments ennuyeux en attendant à l'arrêt de bus, dans le train ou dans une file d'attente, je regardais l'aura des gens, de la nature et des différents lieux. C'était totalement excitant et la vie quotidienne qui était parfois ennuyante disparaissait. Je regardais davantage les personnes derrière l'expression ou bien le théâtre extérieur qu'elles jouaient et je réalisais que certaines, derrière la façade, étaient profondément tristes, frustrées, recroquevillées par l’anxiété. Je me connectais à ma lumière intérieure. J'avais de la compassion et leur souriais quand elles me regardaient. C'était magique, la plupart me souriaient en retour avec reconnaissance. J’étais de meilleure humeur, la vie retrouvait son sens magique, qu'au plus profond de nous, nous sommes tous reliés énergétiquement à un lien divin et que les auras s’interpénètrent les unes avec les autres.
J'ai conservé cette habitude, même quand j'étais profondément triste, frustrée ou anxieuse, je souriais quand quelqu'un me regardait ou je me regardais dans le miroir et riait de moi avec compréhension et la magie fonctionnait à nouveau, je me sentais mieux et le nuage noir disparaissait plus vite.
Nous sommes tous des êtres de lumière.

Viola
Stages du mois de mars
erg
erh
Pour les stages en langue allemande, contactez Viola Schöpe :
violaschoepe@web.dewww.koerper-geist-heilung.de
Stages suivants
Like


Brofman Foundation, 3, Place de la Riponne, Lausanne, CH-1005, Switzerland

You may unsubscribe or change your contact details at any time.