Subject: Lettre d'info Fondation Brofman - Décembre 2016

Visualisez cet e-mail en ligne s'il ne s'affiche pas correctement.
If you prefer to receive the English version, say it at magali@papillons-guerisseurs.fr

Le Chakra du Plexus Solaire est associé avec le soleil, donc ce mois ci nous vous invitons à faire rayonner votre soleil intérieur, à briller, à posséder votre pouvoir et votre liberté.

A quel point vous sentez-vous libre dans votre vie ?
Pensez-vous : " Je peux " en termes de votre pouvoir ?
Vous sentez-vous au contrôle de votre vie, ayant une vision claire de la situation ?
 
C´est le mois où vous pouvez prendre des résolutions pour une nouvelle année vers encore plus de clarté.
Signe du mois, le Sagittaire
Lorsque l'on travaille avec l’idée que tout commence dans la conscience, il est intéressant de regarder la sensibilité de la personne qui fait l’expérience d’un symptôme.
Chaque signe astrologique du zodiaque a une sensibilité particulière. A-t-elle été touchée ?
Cela pourrait-il expliquer le type de tensions dans la conscience de la personne et l’aider à comprendre mieux pour sa guérison.
Chaque mois, nous vous proposons de partager avec vous quelle est la sensibilité du signe de ce mois là.
La sensibilité du Sagittaire est par rapport à sa sexualité. Il y a beaucoup d’aspect différent avec la sexualité.

Par exemple, certains voient cela comme un sport. Pour le Sagittaire, il est très important d’avoir un sens de connexion avec l’être à l’intérieur du corps physique.

Il est aussi très fidèle à son partenaire. Lorsque le sagittaire grandit et qu’il entend les autres parler de leurs aventures, cela peut le conduire à douter de lui-même en terme de sa propre sexualité.
La colère
La colère - et la façon de la gérer consciemment

Que d'autres déchargent leur colère sur nous ou que nous – même déchargions la nôtre sur d'autres, en général cela ne crée ni un rapprochement des positions, ni une solution au conflit. Parfois un affrontement ainsi inconscient laisse même une «terre brûlée». Viola Schöpe raconte son chemin, non seulement de s´autoriser la colère, mais aussi de la traiter de manière constructive, et d´en faire sortir une attitude positive envers la vie.

Très tôt dans l'enfance, j´ai été confrontée à la question de la colère et ai dû y faire face. Mon père pouvait être très en colère et je réagissais autrefois en étant blessée, je me sentais petite, mal comprise et mal aimée. J'ai inventé des mécanismes de protections mais c´était très consommateur d'énergie car il faut du temps pour se reconstruire - quelques blessures verbales étaient si profondes qu'il a fallu des années pour les laisser aller... Mais qui ne connait pas cela.
D'autre part tout le monde fait l’expérience de la colère envers soi-même ou envers les autres. Je me suis laissée tellement provoquer par un ancien ami que j´ai piqué une colère. Il a dit par rapport à cela qu’il était content que   j´avais enfin exprimée ma colère. Cela m´a crispée encore plus, et la relation a pris fin quelque temps plus tard. Par la suite, j´ai cherché d'autres solutions et j´ai fini par trouver.

Montre-moi ta colère

Sur ce thème, j´ai trouvé chez Osho une belle histoire :

Un étudiant Zen vient voir Bankei et lui dit. " Maître, je souffre de colères irrépressibles. Comment puis-je m'en guérir ? "

" Montre-moi cette colère, dit Bankei, cela semble fascinant."

" Je ne l'éprouve pas pour le moment, répondit l'étudiant, aussi ne puis-je pas vous la montrer."

" Et bien alors, continua Bankei, apporte-la moi quand tu l'auras."

" Mais je ne puis l'apporter juste au moment où elle survient, protesta l'étudiant. Elle fait irruption de façon inattendue, et je l'aurai surement perdue avant de pouvoir vous l'apporter."

" Dans ce cas, dit Bankei, elle ne peut pas faire partie de ta vraie nature. Si tel était le cas, tu pourrais me la montrer n'importe quand. A ta naissance, tu ne l'avais pas. Aussi, doit-elle être venue de l'extérieur. Je suggère que chaque fois qu'elle arrive, tu te frappes avec un bâton, jusqu'à ce que la colère ne puisse plus le supporter et s'enfuie."

La prochaine fois que tu es en colère, cours sept fois autour de la maison, puis assieds-toi sous un arbre et vois ce qu´est devenue la colère. Tu ne l’as pas réprimée, tu ne l’as pas jetée sur l'autre... La colère est juste une irruption mentale... Ce n´est pas nécessaire de la décharger sur les autres... Fais un peu de jogging ou prends un oreiller et tape dessus, jusqu'à ce que les mains et les dents soient détendues. La transformation signifie que tu ne contrôles pas, mais deviens juste conscient. La colère vient, c´est quelque chose de beau, elle est comme l'électricité dans les nuages...

Cela peut prendre un certain temps avant que ton enveloppe extérieure se détende, mais l'être intérieur s´est déjà assoupli. La coopération est brisée... maintenant tu ne t´identifies plus. Le corps a besoin d'un peu de temps pour se rafraîchir, mais profondément dans le centre, tu as du sang-froid. Quand tu as ce sang-froid, tu peux profiter du monde entier. Si tu es « chaud », tu te perds toi-même, tu t´ identifies, tu t´empêtres dans cela - comment peux-tu encore profiter du monde ?
Cela peut sembler paradoxal, mais je te le dis : Seulement un Bouddha aime le monde. Si tu sens la colère, alors ne la décharge pas sur les autres, mais ne la réprime pas non plus. La colère est un formidable phénomène qui peut être déviée dans une direction positive.


Etre conscient

Ce fut une approche utile, mais comment devais-je la mettre en pratique, « tourner l´interrupteur consciemment »? Cela m'a occupé longtemps, surtout dans mes relations dans lesquelles toujours, à nouveau, la colère montait des deux côtés.

J'ai appris la méthode de guérison " Le Système du Corps-Miroir " de Martin Brofman et exploré ma conscience. Une idée de base de cette technique de guérison est que tout commence dans ta propre conscience et que chacun crée sa réalité avec ses perceptions. On apprend à travailler avec le pouvoir de la conscience et avec l'énergie, et cela se met facilement en pratique, donc aussi au contact de la colère.

Par exemple, lorsque deux personnes communiquent l’une avec l´autre à partir de niveaux différents, cela peut conduire à des malentendus, parce que les différentes réalités se sont affrontées et la colère arrive. Alors il est important d'être conscient de cela et de regarder ce qu'il faut faire pour retrouver le chemin vers une communication claire. Encore et encore, le lâcher prise est requis, même si nous sommes fermement d'avis que nous avons raison. Tant que nous n'apprenons pas à voir le monde aussi à travers un autre filtre, nous allons retomber dans le piège de la limite, la colère, le jugement et l'opinion. Notre vision du monde restera limitée. Mais si on s´ouvre à d'autres points de vue, on se rend compte qu'il y a infiniment de réalités et qu’une ne doit pas être fausse pour que l'autre soit vraie.

Liberté et pouvoir

Exercer notre pouvoir, notre capacité à dire la vérité, d'être qui nous sommes vraiment, est vraiment ce qui permet de prendre en main notre liberté. Notre pouvoir ou notre liberté, nous les avons abandonnés de bien des manières, à travers notre façon de parler, de penser et d'être. Si nous disons ou pensons, par exemple, quelque chose comme: " Cette personne me met en colère " , nous avons laissé à l’autre personne notre pouvoir ou liberté de décider si nous sommes en colère ou non. Nous avons admis que nous sommes impuissants et les victimes, et que cette personne a le pouvoir de décider quand nous sommes en colère. Nous donnons à la situation ou à la personne le pouvoir et lui permettons de manipuler. Mais nous sommes celui/celle qui décide si nous sommes en colère ou non. Si nous sommes conscients dans le moment, nous restons créateurs, gardons notre liberté et pouvons faire autre chose. Il serait plus approprié de dire: « Je laisse ma colère sortir librement si cette personne fait cela. ». De cette façon, nous nous rendons compte que nous sommes celui qui se met en colère, et, par ailleurs, que nous avons choisi de ressentir de la colère ou autre chose. Personne, sauf nous-mêmes, ne nous rend " méchant, triste, déprimé, heureux, sexy, ou ennuyé "etc. Si nous sommes maintenant dans un processus dans lequel nous avons constaté que nous décidons toujours sur nos vies, nos préférences, nos actes, nos sentiments - pourquoi nous ne devrions pas exercer notre pouvoir de décision à tous les niveaux ? A savoir que nous nous encourageons de plus en plus à être heureux.

Colère et énergie

J'entends souvent: « Il / elle a une énergie négative qui me met en colère. »

Mais l'énergie est neutre essentiellement. Nous décidons de la décrire négativement ou positivement et de traiter cela d'une manière spécifique, également concernant la colère. Si quelqu'un crie, et on se dit : " Oui, crie plus fort, c´est bon pour ma guérison ", nous transformons cette énergie et l'utilisons pour nous. Cela ne signifie pas que nous nous moquons de l'autre personne ou ne la prenons pas au sérieux, mais nous décidons comment nous réagissons à cette énergie, et nous pouvons l´utiliser pour nous, plutôt que de l´utiliser contre nous. Cela reste toujours notre choix. Si nous voyons les choses comme cela, alors tout peut être transformé et être utilisé de manière positive pour nous. Cela dépend de nous, dans quelle mesure nous nous engageons dans le processus de création. Nous sommes tous les créateurs de notre réalité.

Filtre de perception diffèrent

Nous bougeons toute la journée à travers notre système énergétique, voyons à travers différents filtres perceptuels, en fonction de la motivation que nous avons choisi dans le moment pour nous. Sur notre écran se projettent toujours des programmes avec des scénarios différents. Et nous choisissons à tout moment quel programme nous regardons.
De ce fait, il est important qu'il n´y ait d´interférences sur aucune des chaines. Quand on voit à travers un filtre dans lequel il y a des tensions, l'image est déformée par cette tension. Lorsque la tension est supprimée, la déformation disparaît. Et comme avec chaque télévision, nous pouvons, si un programme ne nous plait pas, changer de chaîne et nous décidons de regarder à travers un autre filtre un autre scénario. Par exemple, quand on regarde une personne et on remplace la colère par l'amour inconditionnel ou qu’on la voit à travers le rôle de créateur, alors le film change.

Gérer la colère

Pour moi, grâce à ce point de vue, une nouvelle compréhensions de moi et une confiance dans mes perceptions ont commencé à croître. J'ai appris à attirer des situations dans ma vie qui sont harmonieuses, respectueuses et claires et à comprendre la colère comme une énergie. J'ai appris à gérer la colère en appliquant les idées de la technique de guérison du Corps-Miroir. Si je voulais avoir ma liberté, je devais être prête à respecter la liberté des autres. J´ai réalisé que je décide aussi avec quelles personnes j’ai envie d´être.

Si je décidais d´être avec quelqu´un qui me juge, je pouvais me sentir comme une mauvaise herbe qui pousse dans un jardin et avoir le sentiment constant que je devais me justifier moi-même et ma vie. Au lieu de cela, j´ai décidé d'être avec des personnes qui ne me jugent pas, mais plutôt apprécient ce que je suis. Je me suis aperçue que je n'étais pas une mauvaise herbe, mais plutôt une fleur dans le mauvais jardin. J´ai pu alors me sentir libre et détendue de vivre et d'être qui je suis vraiment, et m´aimer moi-même.

Viola Schöpe
(Article paru dans le Magazine « SEIN » en Allemagne)
Expérimente l'espace du plexus solaire
Sentez-vous LIBRE d’être vous-même – remplissez votre espace, permettez-vous de laisser votre soleil briller dans le monde (il sera apprécié )

Laissez les autres faire la même chose.
N’envahissez pas l'espace des autres.
Ne laissez pas les autres envahir votre espace.
Voyez les autres et faite le sans les juger.
Ouvrez-vous pour laisser les autres vous voir

La vue, la vision est liée au plexus solaire. Une relation détendue et équilibrée entre moi et « les autres  » est la base de la VISION CLAIRE et elle fournit également la base pour une communication ouverte et des relations respectueuses et aimantes.

Beaucoup d'amour pour vous tous.
Anne-Birte Christensen
Les Parents, le Pouvoir et l’Enfant
Les Parents, le Pouvoir et l’Enfant :

Les enfants et adolescents sont sous l’autorité de leurs parents jusqu’à leur majorité. Les parents sont légalement responsables de leurs enfants.

Les parents qui accueillent un enfant dans leur vie, passent un contrat avec lui, celui de l’aider à être la pleine expression de qui il peut être.

Ils sont son guide vers sa propre liberté, son propre pouvoir, son utilisation du contrôle, sa définition de lui-même.
Les parents observent cet être, le voient s’ouvrir, découvrent au fur et à mesure de son évolution quelle est la raison de sa venue sur Terre.

Ils l’encouragent à s’écouter et à se faire confiance.

Ils lui donnent des repères sans donner de limites, le protègent sans le contrôler.

Ils lui apprennent qu’il est illimité, qu’il peut tout réaliser dans sa vie, qu’il crée sa réalité, que tout ce qu’il veut faire, il peut le faire.

Ils lui apprennent à ne pas se comparer aux autres, à penser par lui-même, à rayonner comme le soleil, à être lui-même. Ils lui apprennent à voir les autres comme des soleils, personne n’est plus petit que lui, personne n’est plus grand, tous sont égaux, tous sont puissants.


Annick Brofman
Le champ de pensées
Imagine que ton mental est un champ et que chaque pensée qui y passe trace un sillon. Si une même pensée passe, le même sillon se creuse de plus en plus. Si ce chemin te mène vers un endroit désagréable, il est possible de le changer.

Tu peux sortir des chemins de pensées déjà tracés et en tracer d’autres qui mènent vers des endroits plus agréables, en prenant la responsabilité de ce que tu décides de penser.

Est-ce que tu te sens encouragé avec les pensées que tu décides de choisir ?
Le mental est un corps. Avec quels mots décides-tu de le nourrir ?
Est-ce que tu te rends service avec les mots que tu utilises ?


Jérôme Gadeyne
Stages et séminaires du mois
Les stages et séminaires suivants
Stage de Week-End Lyon Du 21/01/17 Au 22/01/17 Annick Brofman
Intensif Niveau 1 Champex (Suisse) Du 01/02/17 Au 05/02/17 Philippe Hannetelle
Atelier de la Vue Dunkerque Du 11/02/17 Au 12/02/17 Philippe Hannetelle
Atelier de la Vue Nice Du 11/02/17 Au 12/02/17 Annick Brofman

Like
Le Chakra du Plexus Solaire parle de Vision claire
Lisez cet article sur la Vue et la Conscience :


Brofman Foundation, 3, Place de la Riponne, Lausanne, CH-1005, Switzerland

You may unsubscribe or change your contact details at any time.