Subject: Lettre d'Information - Fondation Brofman - novembre 2018 - Notre Histoire

Visualisez cet e-mail en ligne s'il ne s'affiche pas correctement.
If you prefer to receive the English version, please contact angel@healer.ch
fb
yt
tw
inst
Fondation Brofman

Lettre d'information
- Novembre 2018 -
Ce mois-ci, nous vous invitons 
à faire le point
sur vos choix
vos chemins
vos histoires
alors, nous partageons 
nos choix, nos chemins, nos histoires
jusqu'à l'expression de nos êtres :
répandre la guérison


Le symptôme du mois : La Thyroïde

La glande thyroïde est associée au chakra de la gorge, et donc avec la personne qui s´exprime et exprime ses sentiments. Lorsque cette glande est affectée, la personne n'a pas exprimé qui elle est vraiment. Soit elle a montré un faux personnage si la thyroïde est hyperactive, ou s´est retenue d´exprimer qui elle est si la thyroïde est en hypoactivité. Il faut voir la situation dans laquelle se trouvait la personne, et les raisons qui l’ont poussée à ne pas se sentir en sécurité pour montrer sa vraie nature.

Evénement spécial
Nous serons présents au salon Votre Nature, du 16 au 19 Novembre 2018 à Eurexpo, où nous pourrons répondre à toutes vos questions.
Stand "Corps-Miroir - Brofman"

A cette occasion : 
  • nous donnerons des guérisons, 
  • conférences avec Annick Brofman
    - Vendredi à 11h00 - Chakra . Guérison. Spiritualité : application pratique des chakras. Suivi d'une dédicace sur le stand
    - Lundi à 16h00 - Yoga des yeux, yoga de l'âme
  • nous ferons gagner un stage de week-end.
L'entrée au salon est gratuite sur invitation, vous pouvez imprimer l'invitation ci dessous

er
J'ai trouvé ma voix et l'amour
Lorsque j'étais enfant, j'étais scolarisée dans une école catholique; non pas par foi , mais pour le côté pratique. En effet, l'école était proche de l'hôpital où travaillait ma mère et les sœurs acceptaient de s'occuper de moi dès 6 heures le matin jusqu'à très tard le soir si besoin.

Je me souviens avoir voulu guérir les gens très vite après les cours de catéchisme. Jésus était mon héros. Je voulais parler d'amour comme lui, je voulais enseigner, je voulais guérir les gens mais j'ai vite entendu dire que seuls les êtres spéciaux pouvaient guérir les autres. Il fallait être né avec un don. J'étais désespérée.

Je suis devenue assistante sociale à la place - beaucoup d'amour inconditionnel dans ce travail si on veut bien le faire.

Un jour, j'ai rencontré un magnétiseur qui m'a raconté son histoire. Il s'était rendu compte qu'il avait du magnétisme à l'âge de 26 ans grâce à des chiens malades qui étaient venus vers lui pour qu'il les caresse et qui semblaient bien mieux après. C'était incroyable, ce n'était donc pas trop tard pour moi - je n'avais que 25 ans ! Je passais mon temps à observer l'attitude des chiens à mon égard, espérant vainement que l'un d'entre eux viennent vers moi demander de l'aide...

Ma secrétaire, Nelly et ce magnétiseur avaient effectué un stage avec Martin Brofman. C'est ainsi que sur les conseils de Nelly, j'ai décidé d'assister moi-même à un stage avec Martin Brofman. Dès les premiers exercices, j'ai ressenti l'énergie dans mes mains, je l'ai dirigée, j'ai appris à guérir les autres. J'avais enfin trouver ma voix. j'ai retrouvé dans les stages avec Martin la même qualité d'amour avec laquelle j'avais grandi entourée de tant d'amour inconditionnel par les sœurs de mon école.

J'ai appris davantage sur le sens de la vie et sur le sens de ma vie en 4 jours que pendant 15 ans d'école catholique. J'ai reçu toutes les réponses que je cherchais et j'obtiens encore aujourd'hui des réponses en utilisant le système Corps-Miroir comme véhicule pour mon évolution spirituelle.

J'ai pu voir qu'aimer et guérir ne demandent aucun don, seulement l'envie d'aider, d'éveiller. Nous avons tous la même aptitude à se guérir les uns les autres et à s'aimer les uns les autres.

Cela m'a demandé un certain courage et de la détermination pour changer de travail, pour enseigner la guérison sans me soucier du regard des autres. Vivre mon rêve de petite fille était plus important que tout - faire l'expérience de la grâce que procure dans le cœur le bonheur d'aider quelqu'un d'autre est un pur délice.

Au lieu d'assister les gens, je les aide à s'asseoir sur le siège conducteur de leur vie et vois leurs visages s'éclairer avec le bonheur de conduire et créer leurs rêves.

Ma vie est devenue une vie de rêve avec mon âme sœur.

Nous avons tous notre propre chemin. Lorsque nous sommes heureux de nos journées, de notre vie, lorsque nous sommes en bonne santé, alors nous n'avons plus envie de faire autre chose, d'être ailleurs, d'être quelqu'un d'autre parce que nous sommes cette personne-là.

Aimez-vous votre vie ? Aimez-vous vos journées ?

Que pouriez-vous faire pour les aimer ?

Avec amour


Annick
Comment je suis devenue guérisseuse
Je suis née en 1963 en RDA et j'ai grandi dans un esprit très scientifique, terre-à-terre et athée. Mon esprit curieux était à la recherche de ce qui était en arrière-plan et je me suis intéressée très tôt aux choses qu'on ne peut expliquer, qui sont derrière le visible. Un médecin de Fribourg qui travaillait avec la médecine alternative m'a fourni des livres sur le bouddhisme, le tao, le zen et la psychologie. Il enseignait déjà en 1983 des ateliers que j'ai organisé et dans lesquels j'ai fait ma première expérience avec la méditation, le yoga et le travail avec l'énergie. Il y a plus de 30 ans, j'ai commencé à m'intéresser à la connaissance de soi et la bioénergie. Il s'en est suivi un examen approfondi du travail énergétique et du shiatsu.

En 1991, j'ai rencontré Philippe Hannetelle lors de mon premier séminaire de week-end de guérison du Système Corps-Miroir. Ce fut un tournant magique dans ma vie. Peu de temps après, j'ai assisté à un séminaire intensif avec Martin Brofman. Outre le rhume des foins et une scoliose, j'ai pu guérir de nombreux problèmes personnels avec cette méthode. Ce premier séminaire intensif avec Martin en Belgique avec environ 100 participants a été impressionnant et émouvant. Il a ouvert tellement de portes cruciales que la guérison physique est devenue secondaire. Quand je regarde en arrière, tant de choses merveilleuses se sont passées dans ma vie depuis lors, et le plus beau cadeau d’une relation de plus de 25 ans, pleine d’amour, de pleine conscience, d’extase et d'engagement à toujours me redécouvrir. J'ai expérimenté ce que signifie être ouvert sans cesse dans un amour inconditionnel pour soi et les autres. J'ai vu tellement de guérisons dans les nombreux séminaires que je sais que tout est possible et que tout peut être guéri.

Les résultats de la guérison et la manière claire et amusante de communiquer la technique de guérison qu'utilisait Martin me fascinaient. Sa personnalité était forte et remarquablement attentive et d'égal à égal et il était donc facile de se laisser porter par une vague de guérison. Je me suis senti revenir "à la maison" dès le début parce que cela contenait exactement les idées pour lesquelles j'avais de la considération. Par exemple, pas de "trip" de gourou , donc beaucoup d'amour guérissant et de spiritualité créative qui peut être complètement intégrée dans la vie quotidienne.

J'étais tellement enthousiaste et j'utilisais les techniques à chaque instant. C'était tellement de plaisir et la vie semblait légère et planante. Quand je donnais des guérisons, je m'élevais dans ma conscience et ce sentiment est toujours aujourd'hui une étincelle constante en moi. Les idées, les philosophies et les techniques sont claires et simples pour que tout le monde puisse les apprendre et les appliquer.

Viola
Un chemin vers la guérison

De 1987 à 1990, je vendais du papier recyclé, et financièrement la situation de ma société était désastreuse. Je cherchais différentes façons de la maintenir à flots et je me suis dirigé vers des salons de médecine douces et de produits bios ainsi que des marchés traditionnels où j'avais un stand et présentait mes produits. Je voyageais en Espagne, France et Belgique et c'est dans ce pays, à Namur lors d'un salon, que je reçus ma première guérison sur un stand tenu par des guérisseurs Corps-Miroir.

Quelques jours plus tard, il y avait un autre salon dans une autre ville belge, Arlon, où j'avais tenu un bar pendant quelques mois en 1987, non loin d'où j'habitais alors, étant natif du "pays des trois frontières" ( Luxembourg, Belgique, France). J'avais mon stand habituel et pratiquement en face du mien, il y avait un stand tenus par plusieurs instructrices et instructeurs Corps-Miroir ainsi que Martin Brofman. Il allait donné une conférence et j'ai fermé mon stand et suis allé l'écouter. Ce qu'il disait me parlait car j'avais déjà lu beaucoup sur la guérison, les chakras, la conscience après les conversations que j'avais eu avec un neveu de ma grand-mère qui était radiesthésiste et travaillait avec un pendule, ayant écrit un livre (Homme ou Dieu - Omnium Littéraire -1955) et parlant des mêmes idées, que nous sommes créateurs et illimités.
Je me suis retrouvé le soir dans un bar avec toute l'équipe du Corps-Miroir et Martin. Il y avait un stage animé par lui quelques jours tard en Belgique et plusieurs m'ont dit de venir mais je n'avais pas l'argent.

C'est alors qu'une personne présente m'a dit qu'elle voulait me donner cet argent sans condition. C'est ainsi que je me suis retrouvé quelques jours plus tard dans ce magnifique Château de Vierset où la magie s'est installée, j'ai guéri ma vue et ce qui ne fonctionnait pas dans ma vie à ce moment-là ( c'est-à-dire tout!) et la porte vers la guérison que m'avait ouverte le neveu de ma grand-mère et que je n'avais pas franchi, s'est présentée à nouveau à travers Martin. Je lui suis reconnaissant pour la clarté de son enseignement et la passion pour la guérison qu'il m'a transmis et la qualité de son amour. Cette méthode qu'il a créée a pris vie et m'enseigne tous les jours.
Philippe
Une révélation
En 2008, je suis allé voir un chiropracteur, sur le mur de son cabinet était accroché un poster des chakras. Ce praticien travaillait avec une méthode qui m’était inconnue jusqu’alors. En posant quelques questions, j'ai appris le nom du créateur de la méthode : Martin Brofman. Il m'a aussi précisé qu’il existait des stages pour apprendre à utiliser ces techniques.

Voulant approfondir les outils utilisés, je me suis procuré le livre “ Tout peut être guéri “. Je l’ai lu plusieurs fois, puis mis en pratique les divers exercices proposés. Suite à cela, j’ai donné une guérison à ma partenaire en suivant méthodiquement la recette proposée. Des choses se sont passées.

J’ai décidé alors de réserver une place dans un stage intensif de 4 jours enseigné par Martin Brofman. Le 1er jour, je me sentais un peu divisé pensant au minimum y trouver quelques failles mais n’oubliant pas les expériences concluantes déjà faites auparavant avec le livre.

Le 2ème jour, je me suis senti abasourdi par la clarté et la pertinence des propos, la simplicité de la méthode, la richesse des expériences et le montant d’amour présent. Après chaque échange de guérison, les personnes se sentaient mieux, et moi aussi. Le 3ème jour, en observant Martin à l’œuvre, j’ai eu la révélation de vouloir enseigner et transmettre ces outils.

Quand je suis ressorti de ce premier stage après le 4ème jour, je me suis senti mieux, ma vue s’est améliorée, les allergies se sont envolées. Et, ayant pu communiquer certaines expériences à Martin et aux personnes présentes, je me suis rendu compte que je n’étais finalement pas si seul, ni totalement fou.

Le lendemain, je me suis confectionné une carte de visite et j’ai accumulé les expériences en proposant mes services de guérisseur parallèlement à mon emploi. Au début, les gens m’offraient ce qu’ils voulaient et en peu de temps, les moments que j’avais réservé aux guérisons étaient complets. Nous venions d’acheter notre maison, néanmoins j’ai décidé quand même d'arrêter l’activité en cours afin de fonctionner comme guérisseur à temps plein. Ainsi, je me suis lancé sans parachute pour ouvrir un lieu afin d’exercer la nouvelle activité. Après plusieurs années d’approfondissements, des milliers de gens rencontrés, de changements en moi et d’organisation de stages pour Philippe Hannetelle, j’ai atteint mon but : fonctionner en tant qu’instructeur pour la Fondation Brofman.

Tout le monde peut fonctionner comme guérisseur - certaines personnes préfèrent remplir un autre rôle dans la société mais le potentiel est en chacun de vous. Osez.
Jérôme
J'ai trouvé mon chemin
Il y a environ 30 ans, j'ai suivi une formation d'un an intitulée «Ouvrez-vous à votre intuition», parmi d'autres choses, nous avons appris à voir et à lire les chakras. Inspirée par la formation, j'ai ensuite commencé à méditer régulièrement. J'ai commencé par me concentrer sur mon souffle, en essayant de vider mon esprit. J'étais curieuse de voir ce qui arriverait en le faisant. Un jour je suis sortie de mon corps, je me suis soudainement retrouvée devant mon corps physique. J'ai eu très peur, je n'avais aucune idée de ce qui se passait et j'avais peur de ne pas pouvoir retrouver mon chemin vers mon corps physique…

Après cette expérience, je savais que cela continuerait avec des expériences comme celle-ci, mais il était clair pour moi que je devais trouver des personnes pouvant donner des conseils dans ce domaine. C’est pourquoi, peu après, je suis allée au ‘Congrès Mondial de Guérison’ qui s’est tenu près de Copenhague. C'est là que j'ai rencontré Martin Brofman et le Système Corps-Miroir. Le système a été construit sur certaines des idées qui m'avaient déjà été présentées, et ce qui m'a plu, c'est qu'il avait un but, le but de guérir.
Quelques semaines après le congrès, alors que je donnais une guérison pendant mon premier séminaire, je me suis souvenue: «Ce n’est pas la première fois que je fais cela. Le sentiment d’envoyer de l’énergie de guérison est familier, je le faisais avant »Bien que ce ne soit pas dans cette vie là…

Avec le souvenir, venu du plus profond de moi, «c’est pour ça que je suis ici. C’est ce que je veux faire dans ma vie » Et tout à coup, je me suis sentie très calme et soulagée. J'avais enfin trouvé mon chemin.

Lorsque Martin m'a dit qu'il pourrait y avoir une possibilité d'enseigner le Système Corps-Miroir, ma réaction a été de rire et de dire «hors de question". À ce moment-là, je pensais qu'il serait ennuyeux d'enseigner la même chose encore et encore.
Mais après avoir donné des guérisons et participé aux cours pendant un certain temps, j'ai commencé à me sentir comme " à la maison" avec le Corps-Miroir et il était naturel de vouloir partager les outils avec d’autres personnes, de commencer à enseigner.

Quand j'ai commence avec les stages Corps-Miroir, je n’avais aucun symptôme physique à guérir, mais après la classe, j’ai eu des expériences quotidiennes de synchronicité, qui m'ouvraient à une nouvelle dimension, me montrant que tout était connecté. Cela a apporté légèreté et beaucoup de joie dans ma vie.

J'aime donner des cours du Système Corps-Miroir. C'est impressionnant de sentir l’énergie et l’amour se multiplier dès le premier jour du stage et émouvant de voir les gens se connecter à l’énergie et au guérisseur en eux-mêmes, peut-être pour la première fois de leur vie. Et bien sûr, c’est merveilleux d’assister à toutes les guérisons.
En voyageant dans différentes parties du monde, je trouve également fascinant de voir comment les outils du Corps-Miroir fonctionnent dans différents contextes culturels et religieux.

Merci à Martin pour avoir mis au point le Système de Guérison du Corps-Miroir et merci à tous mes compagnons guérisseurs pour avoir rejoint une mission commune de répandre l'amour, la lumière et l'espoir dans le monde.

Avec amour
Du Danemark

Anne-Birte
Histoire à succès du mois
J'ai porté des lunettes dès l'âge de 11 ans. myope. Bien myope!
Lors de mon premier stage en janvier 2017  je découvre la possibilité que "ma" myopie ne soit pas le fait d'une malchance ou d'une hérédité familiale et que cela a plutôt a' voir avec ma vision du monde. Cela me parle immédiatement. je suis d'une nature anxieuse et je vois le monde extérieur comme effrayant. à la fin de ce premier stage je suis dans l'incapacité de remettre mes lentilles. mon corps refuse. Lors du second stage j'ai pris conscience que je pouvais agir sur le symptôme. Il a donc fallut que je me débarrasse de l'image de moi avec des lunettes alors que depuis plus de 25 ans j'en portais, elles faisaient partie de ma personnalité, comme une partie de moi et que tous les ophtalmologues étaient formels : la myopie ne guérit pas, elle se stabilise vers 30 ans et ensuite dégénère. beau programme ! beau conditionnement!
Après le second stage j'ai été faire contrôler ma vue et l'opticien a constaté une nette différence entre la correction de mon ancienne paire de lunette et ma vue à ce moment là. Il a dit que ça devait être une erreur! je lui ai parlé d'exercices de yoga des yeux, car je ne sentais pas l'ouverture pour lui parler concrètement de guérison. il m'a donc refait des nouvelles lunettes adaptées à ma nouvelle vue. Cela a validé ma capacité d'auto-guérison. et renforcée ma confiance dans le processus de guérison. Cela devenait concret et possible! Enfin lors de mon 3ème stage, l'instructrice m'a questionnée sur ce qui se passait dans ma vie au moment où le symptôme s'est manifesté. Sur le moment je ne voyais pas..! et quelques jours après j'ai interrogé ma mère sur cette époque précise. Elle m'a raconté certains événements à caractère dramatiques survenus à ce moment là. Événements que j'ai préféré à cette époque ne plus regarder. Mais qui avait modifié mon regard sur le monde. Depuis cette nette prise de conscience et l'acceptation des ces événements je vois CLAIR !!!
Merci  infiniment. Merci Martin. 

Avec Amour,
Tout est possible !

Elodie C. France
Actualité

Nous avons mis à jour le calendrier des stages dans le monde sur notre nouveau site www.fondation-brofman.org
vous pouvez le consulter dès à présent
nous le mettons à jour régulièrement au fur et à mesure que de nouvelles dates se décident,
 consultez régulièrement.

Nous aimerions beaucoup avoir votre feedback 
par rapport au nouveau site
envoyez-les à

Le mot de l'organisatrice
Mon système de croyance est plutôt scientifique, j'accepte ce que je comprends, ce que je vois, ce que je teste.
Et comme beaucoup de personnes, face à un choc émotionnel violent, le réflexe a été de mettre un couvercle dessus, en se disant qu'en ne regardant pas cela passerait, disparaîtrait, …
En fait eh bien …. pas du tout, cela conduit à fonctionner en mode "auto", gérer les affaires courantes, mais on fini par s'apercevoir qu'on avance pas, quelque chose est bloqué.

Je n'avais aucune culture ni intérêt particulier pour les méthodes alternatives, j'étais même plutôt très réservée.
Mais pour la première fois de ma vie, lorsqu'une amie m'a dit mais va essayer la méthode corps-miroir, je n'ai pas réfléchi et j'y suis allée. Je me suis dit, tu testes et tu verras bien.
Etudier la méthode Corps-Miroir m'a permis de comprendre beaucoup de choses essentielles sur ma façon de fonctionner, ce qui marchait et ce qui ne marchait pas.
De comprendre aussi que j'avais toutes les cartes en main, je sais ce qu'il me faut, je décide de ce que je veux pour moi, et lorsque je fais cela je suis détendue et les choses progressent comme je le souhaite. En plus, les bobos physiques qui se manifestaient régulièrement (mal de dos, angines, …) ont disparu.
Amicalement
Magali

Prochaines conférences
gerg
réservations :
☎️ 03.28.20.28.60
zerg
Stage du mois de novembre
trh
dhd
se
Pour les stages en langue allemande, contactez Viola Schöpe :
violaschoepe@web.dewww.koerper-geist-heilung.de
Stages suivants
rg
uoi
Pour les stages en langue allemande, contactez Viola Schöpe :
violaschoepe@web.dewww.koerper-geist-heilung.de
fb
yt
sss


Brofman Foundation, 3, Place de la Riponne, Lausanne, CH-1005, Switzerland

You may unsubscribe or change your contact details at any time.