Subject: Lettre d'Information - Fondation Brofman - Juin 2019 La relation entre êtres libres

Visualisez cet e-mail en ligne s'il ne s'affiche pas correctement.
If you prefer to receive the English version, please contact angel@healer.ch
zrg
rg
Fondation Brofman

Lettre d'information
- Juin 2019 -
Au mois de juin
Et si vous étiriez vos rayons
pour aller plus loin,
rayonner plus fort,
rejoindre les autres
et vous relier
d’être libre à être libre,
de soleil à soleil,
avec vos amis,
avec vos parents,
avec vos enfants,
avec vos voisins.

Les conférences à venir
Exeptionnel
Philippe Hannetelle et Annick Brofman enseignent ensembles Un stage de niveau 2
Les intensifs d'été se préparent dès maintenant
On parle de nous
Le symptôme du mois : Addictions

Les dépendances ou les addictions peuvent indiquer des tensions dans différents chakras, selon la nature de la dépendance. Bien que l'on considère généralement la dépendance liée à l’abus de substances, le problème n’est pas la substance, mais plutôt la personnalité dépendante (addictive), et le chakra impliqué dans la dépendance donne une idée plus claire de la véritable nature de la dépendance.

L’appréciation (un plaisir) intense de quelque chose ne veut pas dire dépendance, même si certains peuvent le voir ainsi. Le degré de dépendance se mesure par rapport à l’intensité émotionnelle difficile que ressent une personne quand elle n'obtient pas ce qu'elle veut. Si la personne ne se sent pas mal quand elle n'obtient pas la substance, elle n’est pas dépendante.
Le symptôme qui pourrait découler de «l’abus de substance» donne un indice sur le chakra concerné. Par exemple, si le foie est affecté par l'abus d'alcool, c’est lié au chakra du plexus solaire, et aux questions de pouvoir, de contrôle ou de liberté, la personne fait souvent l’expérience de colère, elle est malheureuse avec une situation à laquelle elle ne peut rien changer et utilise l'alcool comme un échappatoire. 

L'effet de la consommation excessive de marijuana est de ne pas être vraiment présent dans l’ici et maintenant, il s’agit de tensions dans le chakra racine concernant l'argent, la maison ou le travail. Elle peut ainsi aussi entraîner un sentiment d'isolement et de déconnexion, qui reflètent des tensions dans le chakra couronne. Il est important de voir ce qui se passait dans la vie de la personne quand le symptôme a commencé et à quelle situation malheureuse elle voulait échapper.

Avec l'abus d'héroïne, dont la consommation est illégale, la nature de la dépendance se trouve dans le chakra couronne, dans la relation de la personne avec son père / l'autorité, elle se sent isolée et malheureuse au point de vouloir mourir.

Avec la cocaïne, en plus de tensions dans le chakra couronne, il peut y avoir des problèmes de pouvoir et/ou de contrôle liés au chakra du plexus solaire, puisque sa consommation gonfle le sentiment de pouvoir personnel.

Étant donné que le tabagisme est censé entraîner des problèmes avec le cœur et les poumons, il représente des tensions dans le chakra du cœur et le domaine des relations, et une certaine difficulté à être ou à sentir aimé.

Se relier de soleil à soleil
Se relier de soleil à soleil est l’expérience la plus équilibrée, la plus délicieuse et aussi la plus respectueuse qui soit.

Lorsque vous êtes libre, vous n’avez pas besoin de le prouver, vous vivez sans vous soucier du regard des autres, vous savez que vous pouvez réaliser vos projets, personne ne décide pour vous à moins que vous ne désiriez inclure l’avis de la personne dans vos décisions.

De la même manière, vous voyez l’autre comme une personne libre. Vous savez qu’elle peut réaliser ses projets, vous la voyez puissante, libre de ses décisions.

Vous ne cherchez pas à imposer vos valeurs, vous offrez à l’autre ce que vous voulez pour vous-même, le respect.

Un soleil ne dit pas à un autre soleil ce qu’il devrait faire, ou dire, ou comment il devrait se comporter.

Même dans l’éducation de nos enfants, se relier de soleil à soleil est tellement plus efficace.

Nous pouvons choisir de les voir comme des soleils venus réaliser leurs rêves, leurs buts. Ils sont libres et notre rôle est de les aider à trouver leur voix et de leur apprendre à interagir avec leurs camarades comme des soleils, avec respect et la pleine reconnaissance de la liberté de l’autre.

Les parents, les enseignants ne sont pas là pour contrôler mais pour protéger et guider l’enfant vers l’accomplissement de ses buts.

La nation est chargée de veiller à la protection de chacun, des intérêts de chacun et de la liberté de chacun.

Les personnes qui voient leurs prochains avec une profonde égalité, que ce soit leurs voisins, leurs parents, leurs enfants, leurs élèves, leurs professeurs, sont celles qui attirent le plus le respect des autres et qui contribuent à l’équilibre de ce monde.

On ne peut pas parler de liberté sans faire allusion au Karma.

Le Karma, c’est pour moi comme le signe de l’infini, le yin et le yang, l’alchimiste qui part vivre ses aventures et revient au point de départ.

Le Karma c’est ce mouvement perpétuel qui est mis en route par notre liste de buts, de rêves, c’est le chemin vers l’accomplissement de tous ces buts, absolument tous. En chemin, la colle qui permet à la grande orchestration de la vie de rester en équilibre, c’est l’amour, l’amour c’est l’acceptation de la liberté et de la puissance absolue de tout être.

Nous partons donc à l’aventure et en chemin, la vie nous rappelle que nous sommes égaux, qu’aucune hiérarchie n’existe entre nous. Si nous voyons quelqu’un plus grand, il est forcément entrain de nous montrer ce que nous sommes capables de faire. C’est ce que font tous les enseignants de la vie, des parents aux instituteurs, des professeurs aux maîtres de toute discipline. Nos expériences nous amènent à rééquilibrer nos perceptions. Nous pouvons les admirer sans nous rendre inférieur.

Si nous voyons quelqu’un plus petit que nous, nos expériences aussi nous amènent à rééquilibrer nos perceptions, que ce soit tout de suite ou plus tard ou dans une autre vie, une autre aventure, nos perceptions sont sans cesse rééquilibrées. Nous marchons quelques mètres dans leurs chaussures. Nous pouvons ne pas apprécier quelqu’un sans les rendre inférieur.

Combien de fois réalisez-vous que vous êtes entrain de vivre ce que vous jugiez chez un autre. La compréhension, la compassion libère le jugement.

Le Karma, c’est l’équilibre, c’est le signe de l’infini, ce que vous exprimez au monde revient. C’est ce qui nous encourage sans cesse à exprimer ce que nous aimons recevoir et à traiter les autres comme nous aimerions l’être que nous soyons parent, enfant, professeur, élève, employé, chef d’entreprise, leader d’une nation.

Nous sommes libres et égaux

Tous

Sans exception

Des soleils

Ou des dieux

Ou des membres de la même famille

Personnes n’est plus important que vous

Personne n’est moins important que vous

La vie n’aime personne plus que vous

La vie n’aime personne moins que vous

Annick
Histoire à succès du mois
LA VUE :

- A l’arrivée au stage, je ne porte plus de lunettes, ni lentilles, depuis les stages faits antérieurement, sauf pour conduire l’auto la nuit, car il est resté un peu de myopie.

- Au cours de ce stage de week-end,  il y a eu des « moments » de vision claire fréquents et d’une durée bien supérieure aux « flashs » que j’avais constatés précédemment.

- Et au retour du stage, j’ai constaté combien il m’était beaucoup plus facile de conduire ma voiture, sans lunettes, de nuit avec confiance, même dans des lieux que je ne fréquentais pas habituellement. Constat fait, pour l’instant, sur des trajets plutôt courts de nuit, 5-10 kms.

LA VISION INTÉRIEURE :

Il y a eu aussi beaucoup d’autres prises de conscience pendant le stage et après.
Ceci a généré une plus grande acceptation des points de vue de « l’autre », cette autre personne, inconnue ou proche, qui semblait me désapprouver, voire m’accuser ou me juger de façon désagréable.

- Par exemple, J’accompagne avec ma guitare une chorale, et depuis mon retour, tous les membres de la chorale me soutiennent et m’encouragent encore plus qu’avant : L’autre jour, tout le monde a souri avec bienveillance lors d’un oubli de ma part, et le chant a continué comme s’il ne s’était rien passé…
ET j’ai noté plus de facilité pour jouer de mon instrument… ou chanter seule a capella, ce que je n’osais pas faire avant.

Cerise sur les gâteaux, mes enfants (qui ont émigré au Canada) se trouvaient là et à la fin du spectacle, m’ont félicitée d’avoir repris la musique après des années d’interruption, même les petits fils de 7 et 8 ans étaient enthousiastes ! : Ils m’ont tous couverts de hugs, et… d’un énorme bouquet de pivoines pour la fête des mères.

Et j’ai senti s’envoler une ancienne perception où je me voyais comme une mère ou grand mère indigne, car « non conforme » aux autres femmes, et J’ai vraiment Vu que l’Amour Circulait intensément d’Eux à Moi comme de Moi vers Eux.

- Enfin, je me sens beaucoup plus libre pour parler de « mes centres d’intérêts », dont la guérison et la créativité…

Et je Sais que ma vue et ma vision vont encore plus revenir à la normale, et cela me motive pour suivre le programme d’amélioration de la vue (du livre de Martin Brofman).

JE sais aussi que cette personne de ma belle famille, qui m’interpelle de temps en temps à propos de faits lointains du passé, cette personne exprime ce qu’elle voit dans le passé, elle, de son point de vue, persuadée que seule son opinion (à elle) est vérité. ET je l’accepte, je n’argumente plus….je lui envoie régulièrement, dans le Présent, de L’ÉNERGIE et de l’Amour, au cours des méditations et relaxations.

A-M J. Suisse
Stages de week-end en juin
Conférences, stages, et salons suivants
Stages en langues étrangères
Pour les stages en Allemagne, Angleterre, Belgique, Danemark, Grèce, Portugal, Norvège...

Rendez-vous sur le calendrier de la fondation :



fb
yt
twitter
sss


Brofman Foundation, 3, Place de la Riponne, Lausanne, CH-1005, Switzerland

You may unsubscribe or change your contact details at any time.