Subject: Lettre d'Information - Fondation Brofman - février 2018

Visualisez cet e-mail en ligne s'il ne s'affiche pas correctement.
If you prefer to receive the English version, please contact angel@healer.ch
Like
Ce mois-ci est le mois de
La détermination
L’encouragement

Où en êtes-vous de vos décisions pour cette année?

Pour vous aider
Ce mois-ci nous vous invitons à choisir vos mots

Les mots que vous utilisez pour décrire vos expériences créent votre réalité

Changez votre vie grâce à des mots nouveaux

La pensée positive
Il est essentiel de conserver une attitude positive pendant tout le travail de transformation. Des pensées positives sont des pensées orientées vers la réussite. Cherchez le moyen de transformer toute pensée orientée vers l’échec en une pensée qui vous donne des raisons de croire à la réussite de votre entreprise. Éliminez l’expres­sion «je ne peux pas» de votre vocabulaire. Quand vous l’utilisez, vous dites, à un certain niveau, qu’il y a quelque chose que vous n’êtes pas capable de faire. Cela nie le fait que nous sommes des êtres illimités, capables de réussir tout ce que nous voulons réellement accomplir.

Si vous pouvez imaginer quelque chose, vous pouvez le faire !

Chaque fois que vous vous surprenez à dire «je ne peux pas», reprenez ce que vous êtes en train de dire d’une façon où vous expri­merez toujours votre vérité mais d’une autre manière. Votre pensée sera plus précise et plus positive.

Je ne le supporte pas devient : j’éprouve une résistance à cela.
Je ne peux pas le faire devient : je n’ai pas encore appris à le faire.
Je ne peux pas le voir devient : je ne le vois pas, ou bien : je ne le vois pas encore bien.
Je ne peux pas y arriver devient : jusqu’à présent, c’était difficile pour moi.
Je ne peux pas m’en souvenir devient : je ne m’en souviens pas maintenant, mais cela me reviendra dans un moment.
Je ne peux pas comprendre devient : je ne comprends pas.

Faites le même exercice avec les mots et les expressions porteu­ses d’échec :

Cela ne marche pas devient : cela n’a pas encore marché.
Cela ne sert à rien devient : je n’ai pas encore vu de résultats.
Je ne sais pas comment faire devient : je n’ai pas encore appris comment faire.
C’est terrible devient : cela ira mieux maintenant (et mettez une nuance positive dans «cela»).
C’est un échec devient : la réussite a été temporairement reportée mais, de toute façon, j’ai appris quelque chose.

Construisez-vous un scénario de réussite. Commencez avec de pe­tites choses, si nécessaire, et réussissez-les. Félicitez-vous de vos succès, mais seulement de vos succès.

Le plaisir aussi est positif. Faites-vous plaisir. Marchez du côté de la rue où il y a du soleil. Appréciez le parfum d’une fleur, sa beauté. Ap­préciez ce que vous voyez, les couleurs et les formes des choses, même si vous ne distinguez pas encore les détails. Plus vous vous forgerez d’habitudes positives, plus vous verrez d’améliorations et d’avantages dans votre vie, et le processus s’accélérera.

" Voir de mieux en mieux "  Martin Brofman éditions Dangles
Le Symptôme du mois :  les Allergies
Les allergies sont des sensibilités à des substances normalement inoffensives - et c'est l'effet de l'allergie, la partie du corps ou la fonction affectée, qui montre quel chakra est impliqué et quelle sensibilité particulière est déclenchée dans la conscience.

Si c’est le nez (ou le système d'élimination (diarrhée ou constipation), la sensibilité est dans le chakra racine, et il s’agit donc d'insécurité, et de tensions dans les parties de la conscience associées au chakra racine - l'argent, la maison, le travail et le sentiment de connexion de la personne avec sa mère.

Les allergies aux produits du blé et aux produits laitiers indiquent spécifiquement des tensions avec la mère, quels que soient les effets physiques.

Si les symptômes se manifestent dans le plexus solaire ou sur la peau, la personne peut regarder les questions liées à la colère ou le pouvoir, le contrôle ou la liberté. Il est important de regarder la partie du corps touchée par les problèmes de peau. Le visage, par exemple, pourrait indiquer des sensibilités de la personne par rapport à son image, comment les autres la voit, ou en cas d'acné (vue comme une allergie), elle maintient les partenaires potentiels à distance à cause de sensibilités par rapport à sa liberté ou au fait d'être elle-même dans une relation amoureuse ou sexuelle.

Si c’est la respiration, la sensibilité se trouve dans le chakra cœur et les perceptions de l'amour, alors que si c’est la gorge elle concerne la communication ou l'expression de soi.

Les maux de tête indiquent des problèmes de chakras couronne, des tensions avec le père / l'autorité, et / ou un sentiment d'isolement ou de séparation avec quelqu'un.

Changez vos mots pour changer votre monde
Lorsque les personnes s’habituent au stress, elles ne se rendent pas compte qu’elles sont contractées, leurs muscles tendus, elles s’identifient à cette manière d’être et disent : « Oh moi je suis comme ceci ou comme cela »
Les seuls moments où ces personnes lâchent cette manière d’être tendue, c’est lorsqu’elles vont se coucher ou bien lorsqu’elles sont épuisées. Ainsi, lorsqu’elles font de la méditation ou de la relaxation, elles ont au départ tendance à décrire la détente comme de la fatigue.
Après une méditation elles disent : « Je suis fatiguée » et je leur conseille d’utiliser le mot « détendue » pour décrire leur expérience, la sensation physique ressentie. En changeant un mot, elles changent toute l’expérience et se réhabituent à fonctionner normalement à partir d’un espace plus serein. Elle apprennent à percevoir la méditation et le repos comme une activité positive.

Tous les jours, toute la journée, vous avez toutes ces pensées dans votre tête et lorsque vous choisissez certains mots plutôt que d’autres, vous énergétisez ces pensées et ces mots là créent votre réalité. Ce qui devient important pour votre évolution ou votre guérison, ce sont les mots que vous utilisez pour vous décrire vous-mêmes, parce que comme la plupart des personnes, il est possible que vous n’ayez aucune idée de qui vous êtes. Vous vous identifiez par rapport à des expériences passées, des programmes tels que « Chaque fois que je fais ceci, cela se passe » Vous prenez des expériences passées et les projetez dans le futur, vous vous attendez à « ce que cela se passe », vous l’encouragez intérieurement - vous adorez avoir raison même si ce que vous créez n’est pas agréable – au moins vous avez raison.

Regardez les mots que vous utilisez pour vous décrire vous-mêmes et voyez ce qu'ils créent - ça devient très pratique. Est-ce quelque chose que vous voulez emporter dans le futur, que vous voulez être vrai pour la nouvelle année ou bien voulez vous le laisser derrière ? Si vous voulez le laisser derrière, vous pouvez le faire avec vos mots aussi en disant « jusqu'à présent, j'ai été comme ça, et à partir de maintenant voyons ce qui se passe dans l’instant présent. » Ainsi vous ne projetez plus le passé dans le futur, mais vous avez la bonne volonté de voir quelle est votre expérience dans l’instant et non pas une idée de vous-même. Il est possible que vous soyez surpris de la nouvelle réalité qui émerge.

Les mots que vous utilisez pour décrire vos expériences créent votre réalité, vous avez toujours raison – pour une autre réalité changez vos mots, vous aurez toujours raison.

Avec amour

Annick
Sois vigilant avec tes mots
Sur le chemin de la clarté, pour chacun de nous, nous devons prêter attention aux mots que nous utilisons pour parler de nous-mêmes, des autres et des événements de notre vie et de ceux qui se produisent dans le monde.

Et comme la guérison a besoin d'un processus de transformation, une partie du processus de transformation consiste à prêter attention à ce qui sort de ta bouche.

Il y a une chose, outre le courage et la volonté dont tu as besoin pour changer quelque chose, qui est de première importance: la vigilance à propos de tes paroles. Beaucoup de gens parlent avant de savoir si les mots qu'ils prononcent sont bons ou non, une sorte de diarrhée verbale. Beaucoup ont besoin d'un régime mental. Et cela demande de la vigilance à propos de ce que tu dis.

Si tu écoutes attentivement tes mots, après un certain temps, le processus sélectif devient automatique et tu remarques que tu as arrêté d'utiliser certains mots et que tu choisis immédiatement le bon.

Pense combien de fois par jour tu répètes "je ne peux pas".

"Je ne peux pas voir, je ne peux pas marcher, je ne peux pas faire face à cette situation".

Chaque fois que tu dis cela, tu nies le fait que tu es un être illimité. Tu devrais utiliser des mots différents pour décrire la situation. Par exemple, au lieu de dire "je ne peux pas voir sans mes lunettes", dis "je vois clairement une image floue". Tu te sentiras différent à l'intérieur et tu attends que cette image floue devienne de plus en plus claire.

Lorsque tu parles, ne mets pas tes propres limites sur les autres. Aide-les à vivre d'un niveau supérieur dans leur conscience, et cela t'aidera. Tu te sentiras plus heureux.

Nous avons toujours des choix. Nous sommes ce que nous pensons et ce que nous parlons. Tout ce que nous sommes surgit avec nos pensées et nos mots créent le monde.

Parle avec des mots déséquilibrés et des problèmes sont sur son chemin

Parle avec les mots justes et le bonheur te suivra.

Dans ce monde, les mots de haine n'ont jamais encore dissipé la haine.

Seul l'amour dissipe la haine.

Les êtres éveillés le répètent depuis des éons. Si nous les considérons éclairés, nous pouvons peut-être les écouter!

Tes mots sont des graines qui font plus que se projeter tout autour. Ils atterrissent dans nos cœurs et non dans le sol. Fais attention à ce que tu plantes et fais attention à ce que tu dis. Tu pourrais avoir à manger ce que tu as planté un jour.

Tes mots ont du pouvoir. Parle avec des mots qui sont gentils, aimants, positifs, édifiants, encourageants, et donnant la vie.

Si nous comprenions le pouvoir impressionnant de nos mots, nous préférerions le silence à presque tout ce qui est négatif. Avec nos mots, nous créons nos propres faiblesses et nos propres forces. Nous pouvons toujours remplacer le négatif par le positif.

Ne mélange pas les mauvais mots avec ta mauvaise humeur. Tu auras de nombreuses occasions de changer d'humeur, mais tu n'auras jamais l'occasion de remplacer les mots que tu as prononcés.

Elève ta parole, pas ta voix. C'est la pluie qui fait pousser les fleurs, pas le tonnerre. "
Rumi.

Philippe
Tes mots créent ta réalité

Les mots que tu utilises pour décrire ton expérience créent ta réalité. J'ai regardé sous cet angle pendant des années, et comme le disait toujours Martin, c´est mieux de se décrire comme un non-fumeur qui fume occasionnellement plutôt que comme un fumeur qui essaie d´arrêter. Je fumais avec plaisir et c'était pour moi comme un rituel indien, un calumet de la paix avec des amis après le travail ou une pause bien méritée ou dans un bel endroit dans la nature, près du feu ou avec un verre de vin. Je n´ai jamais eu le programme "Fumer met en danger la santé."

Pour moi, c'était de la lumière blanche ou ça stimulait mes hormones de bonheur, ou juste de la détente pure. J'ai rencontré des personnes qui me regardaient d´un air soupçonneux parce que, en tant qu´instructrice et guérisseuse, je fumais. Il y avait rapidement du jugement et des idées toutes faites. Je ne me laissais pas déranger et je fumais joyeusement quand j'en avais envie et même parfois je ne fumais pas pendant des semaines ou des mois si je ne n´en avais pas envie.
Alors j´étais abreuvée de compliments par ceux qui m´avait regardé d´un air suspicieux. «Super, tu as arrêté de fumer. » Je répondais spontanément: « Je n´en ai aucune idée, je ne sais pas, peut-être que je ressens l´envie l´instant d´après , ou peut-être plus jamais. Je verrai. » Quand j'ai recommencé, certains sont venus avec des reproches bien intentionnés: « Ah dommage, tu as recommencé à fumer.»
Je savais très bien que je n'étais pas dépendante et c'est très important de n´être dépendant de rien et de personne. Je me sentais libre. On peut être accro à l'alcool ou on peut s´accrocher à une relation, comme une drogue. On peut aussi être accro de ne pas fumer ou de ne pas boire ou d'être un drogué du travail et cela est accepté par la société. Quand je fumais encore, j'avais une jolie boîte en bois, fabriquée par un ami, sur laquelle était écrit que fumer rend heureux. C'était le meilleur programme pour moi. Les gens qui venaient me voir pour guérir du cancer du poumon n'avaient jamais fumé et ne vivaient pas avec des fumeurs.
Mon grand-père a vécu très vieux. Donc, pour moi, quelque chose n'allait pas avec le programme, qui était sur le paquet de cigarette. En Allemagne, il est écrit: "Fumer peut être mortel". Dans d'autres langues, c´est plus extrême, comme en espagnol ou en français, il est écrit: "Fumer tue". Quel programme, si nous l´acceptons et continuons à fumer ! Cela n'a aucun sens si les mots que nous utilisons pour décrire nos expériences créent notre réalité. Est-ce que je veux créer cette réalité ? Non. Mon grand-père avait fumé passionnément, il n'avait pas le programme négatif que cela pourrait être nocif, parce que ce n'était pas sur son paquet de cigarette. Maintenant je n'ai plus fumé six ans et je suis juste moi-même et je me sens bien à ce sujet.
 
Viola
Nos prochains rendez-vous sur les salons
A la découverte de l'univers des chakras
Une journée de réflexion, de partage et de pratique pour découvrir et explorer l’univers des chakras, apprendre à communiquer et à prendre soin de nos centres d’énergie. Annick Brofman y propose deux ateliers. 
Conférence
" Le Corps reflète la conscience "
Le 7 février 2018 à Gravelines

Avec Jérôme.
Les tensions créent du stress et le stress peut créer des symptômes.
Au cours de la conférence vous aurez l’occasion d’explorer le point de vue où tout commence dans la conscience. Et aussi de comprendre les interactions entre ce qui se passe dans votre conscience et ce qui se manifeste dans votre corps ou dans votre vie.

Entrée libre - Réservations au 03 28 20 28 60
Lien facebook : https://www.facebook.com/events/1891947141134737/
Stages du mois de février
etz
ezt
ezt
gr
Pour les stages en langue allemande, contactez Viola Schöpe :
violaschoepe@web.dewww.koerper-geist-heilung.de
Stages suivants
gre
kn
vc
egr
Vidéo
Like


Brofman Foundation, 3, Place de la Riponne, Lausanne, CH-1005, Switzerland

You may unsubscribe or change your contact details at any time.